Commentaires fermés sur Comment négocier son salaire à l’embauche ?

Comment négocier son salaire à l’embauche ?

Publié par | 21 octobre 2011 | Emploi aux Antilles

emploi aux Antilles
Bien sûr que vous pouvez négocier votre salaire à l’embauche ! Il s’agit sans doute d’un élément des plus importants quant à votre avenir au sein de l’entreprise. Il faut préparer attentivement cette partie de l’entretien d’embauche, de manière à montrer au recruteur votre aptitude à négocier intelligemment, ainsi que votre sérieux, ou tout simplement pour lui montrer que vous êtes prêt. Voici donc quelques conseils de base qui vous permettront de négocier un bon salaire lors de votre entrevue.

 

Bien s’informer avant l’entretienEn vous présentant à l’entretien, vous êtes supposé(e) avoir bien étudié toutes les informations nécessaires à la négociation (renseignements sur l’entreprise, sur son chiffre d’affaires, sur les salaires pratiqués dans le secteur, sur vos responsabilités et le rythme de travail demandé, etc.). Il peut aussi être intéressant de visionner quelques offres d’emploi similaires pour avoir une petite idée des salaires proposés pour un tel poste. Tout cela vous permettra de bien préparer votre entretien, et la négociation de votre futur salaire.Savoir comment agir pendant l’entretienAvant tout, le mieux sera toujours de laisser le recruteur aborder la question du salaire en premier. Ensuite, il ne faut pas oublier que le salaire fixé lors de l’entretien peut très bien rester le même pendant les 12 premiers mois de votre contrat au sein de l’entreprise. Aussi, n’hésitez surtout pas à être clair dès le départ. Le mieux sera de fixer vos prétentions à un niveau légèrement supérieur à vos attentes, car qui dit négociation dit que vous n’aurez jamais exactement ce que vous voulez. Dans cette optique, il faut donc aussi se dire que le recruteur, en négociant, ne doit également pas avoir exactement ce qu’il veut.

Par exemple, si le recruteur pense à un salaire de 18 000 euros par an, alors que vous souhaitez gagner 20 000 euros par an, il faut lui proposer un compromis à 19 000 euros. Autre astuce, sachez raisonner et amenez le recruteur à raisonner en salaire mensuel lors de la négociation, car la différence se fera moins ressentir et aura plus de chances d’être acceptée. Cependant, ne faites pas l’erreur de vous focaliser uniquement  sur le salaire car les avantages proposés (primes, augmentation, 13ème mois, véhicule de fonction, mutuelle, etc.) peuvent être tout aussi payants.

Be Sociable, Share!

810 consultations totales, 1 aujourd'hui